En général, le prêt d’argent. – Si quelqu’un emprunte une chose qu’il doit rendre au prêteur après l’avoir utilisée, il s’agit alors d’un prêt, d’un contrat de prêt (lending contract). – Au sens financier du terme, il s’agit d’une opération par laquelle une banque, en tant que prêteur (créancier), met de l’argent à la disposition de l’emprunteur (débiteur) pour une utilisation temporaire ; voir § 488 BGB. Conformément au contrat, l’emprunteur s’engage à rembourser le prêt et à verser des intérêts. Dans ce sens, l’emprunt est synonyme de crédit. Le § 492 du BGB contient une série de dispositions légales importantes pour les contrats de prêt aux consommateurs (consumer credit contracts). – Au sens économique du terme, il s’agit d’un capital prêté, à savoir de l’argent mis à disposition contre des intérêts. Son enregistrement statistique précis est difficile, car les banques ont la possibilité, par le biais d’une titrisation TrueSale, de sortir les prêts du bilan, de sorte qu’ils ne sont plus enregistrés dans les statistiques officielles (in the case of true-sale securitisation, financial market developments make it possible for credit to be taken off the balance sheet and thus disappear from official statistics based on bank balance sheets). – Dans la littérature ancienne, parfois par opposition au crédit – en tant qu’emprunt d’argent de la part d’une entreprise qui souhaite réaliser avec l’argent emprunté un bénéfice dont on peut s’attendre à ce qu’il soit supérieur au taux d’intérêt convenu – la mise à disposition temporaire d’argent à un ménage privé ou à un emprunteur commercial qui est dans l’incapacité de faire face à ses obligations actuelles. – Dans la littérature plus ancienne, il signifie également emprunter de l’argent uniquement à des fins de consommation – par exemple un prêt pour financer des études – par opposition au crédit qui sert à financer la production – par exemple l’élevage de porcs. – Dans le langage des journalistes financiers, il s’agit souvent, par opposition au crédit, d’un prêt convenu plutôt pour une longue durée, comme par exemple dans la construction de logements privés (private housing [construction] industry). – Voir accommodation, taux d’emprunt, prêt à annuité, prêt de l’employeur, crédit bancaire, frais de mise à disposition, force de la Borg, pratique du buy-and-hold, crédit rapide, prêt d’argent, crédit d’investissement, preuve des conditions, étalement des conditions, crédit, crédit à court terme, ligne de crédit, volume de crédit, argent à terme, opération de leasing, estimation minimale des besoins futurs, indemnité de non-acceptation, prêt par paquets, argent de gage, crédit d’étude, argent de déperdition, prêt standard, prêt à terme, crédit-relais, théorie de la stérilité, titrisation, taux d’intérêt, soumission, usure, défi de l’usure, taux d’intérêt débiteur, intérêt (taux). – Voir les différents postes tels que définis dans l’annexe “Statistiques de la zone euro”, rubrique “Évolutions monétaires, banques et fonds d’investissement”, sous-rubrique “Crédits des IFM, ventilation” du bulletin mensuel de la BCE correspondant ; bulletin mensuel de la BCE d’avril 2007, p. 18 et suivantes (informations détaillées sur l’évolution des prêts depuis 2004), bulletin mensuel de la BCE de décembre 2009, p. 58 et suivantes (prêts dans la zone euro depuis 2004, ventilés selon différentes caractéristiques).

Attention : le lexique financier est protégé par des droits d’auteur et ne peut être utilisé qu’à des fins privées sans autorisation expresse !
Professeur d’université Dr. Gerhard Merk, Dipl.rer.pol, Dipl.rer.oec.
Adresse électronique : info@ekrah.com
https://de.wikipedia.org/wiki/Gerhard_Ernst_Merk
https://www.jung-stilling-gesellschaft.de/merk/
https://www.gerhardmerk.de/