en général, un cadeau, un don, une rémunération spéciale qui est versée sous forme de crédit par la partie contractante, principalement une entreprise, ici par exemple une remise ou de l’argent publicitaire, une assurance, ici par exemple en cas de preuve de visites régulières chez le dentiste, ou l’Etat, ici par exemple une subvention aux entreprises qui accordent une place d’apprentissage aux jeunes ayant de mauvaises notes à l’école, appelée dans le jargon “prime de crétin” (dolt premium). – Un dividende extraordinaire (melon) versé par une société anonyme. – Paiement accordé en plus du salaire normal aux cadres d’une entreprise en général et d’une banque en particulier ; à l’origine, il s’agissait d’une distribution de bénéfices, aujourd’hui souvent versée indépendamment des bénéfices. C’est ainsi que l’Union Bank of Switzerland (UBS : la plus grande banque suisse active dans le monde entier) a enregistré en 2008 des pertes de 19,7 milliards de CHF dans le cadre de la crise financière qui a suivi la crise des subprimes, et a dû être aidée dans un premier temps par l’Etat suisse à hauteur de 6 milliards de CHF. Les cadres ont néanmoins reçu 2,2 milliards de CHF de bonus. Aux Etats-Unis, dans le secteur financier, les bonus ne sont généralement pas payés sur les bénéfices, mais sur le chiffre d’affaires ; il est donc possible que des établissements versent des bonus (élevés) même s’ils ont réalisé des pertes. – Le procureur général des États-Unis a calculé à l’été 2009 que les nouvelles plus grandes banques américaines ont dû être soutenues par l’État à hauteur de 175 milliards de dollars au total en 2008. Au cours de cette année de crise, un peu plus de 32 milliards de dollars de bonus ont été distribués aux dirigeants. Près d’un dollar sur cinq d’aide publique est ainsi passé du porte-monnaie des contribuables au compte des banquiers. C’est donc à juste titre que certains Etats ont décrété que les incitations à la rémunération dans le secteur financier ne devaient plus tenir compte des “succès” passés des personnes ou des équipes, mais de la performance future, et qu’elles ne devaient donc être versées qu’a posteriori. – Les systèmes de bonus étaient généralement axés uniquement sur la réussite à court terme. Pour un banquier, il était donc tout à fait rationnel de prendre les plus grands risques afin d’obtenir des rendements élevés et de recevoir les bonus correspondants (“high speed money”). En cas d’échec, le banquier retombait simplement sur son salaire de base. C’est un exemple type de la manière dont la limitation de la responsabilité conduit à un comportement commercial irresponsable (irresponsible business behaviour, reckless conduct of business). – Dans le cas des certificats, le bénéfice qui revient à l’acquéreur conformément au contrat. – Voir responsabilité d’investissement, système d’incitation, réprimande bancaire, rémunération, bonus, plafonnement des bonus, système de bonus, système de bonus de Citigroup, fixe, commission de garantie, gratification, poignée de main, golden, high potential, high speed money, honoraire, hot spot, règlement de rémunération de l’institut, prix de chasse, low performer, rémunération de la direction, abusive, tombeau à millions, responsabilité des collaborateurs, aléa moral, prime, ristourne, prime de sommeil, shitstorm, tantième, principe du too big to save, underperformer, rémunération, système de rémunération, prise en charge des pertes, personnel, règlement d’assurance rémunération.
Contrôle préalable, rémunération des dirigeants, commerce de citrons. – Voir le rapport annuel 2009 de la BaFin, p. 252 (l’autorité de surveillance distribue également de généreux bonus à ses collaborateurs), le rapport annuel 2013 de la BaFin, p. 106 (lacunes dans l’examen des systèmes de rémunération).

Attention : le lexique financier est protégé par des droits d’auteur et ne peut être utilisé qu’à des fins privées sans autorisation expresse !
Professeur d’université Dr. Gerhard Merk, Dipl.rer.pol, Dipl.rer.oec.
Adresse électronique : info@ekrah.com
https://de.wikipedia.org/wiki/Gerhard_Ernst_Merk
https://www.jung-stilling-gesellschaft.de/merk/
https://www.gerhardmerk.de/