Une centrale de groupe répartit les pertes subies sur toutes les entreprises du groupe, y compris celles qui, en tant qu’entreprises indépendantes, ne font pas directement partie de la tranche de décompte (allocation group, payroll subunit). La structure de bilan défavorable qui en résulte pour les entreprises concernées conduit les banques à leur facturer des taux d’intérêt plus élevés ou à hésiter à accorder des prêts à ces entreprises. Les entreprises relativement indépendantes du groupe subissent ainsi des pertes de rentabilité et finissent souvent par dépendre entièrement de la centrale du groupe. – Voir Cash Pooling.

Attention : le lexique financier est protégé par des droits d’auteur et ne peut être utilisé qu’à des fins privées sans autorisation expresse !
Professeur d’université Dr. Gerhard Merk, Dipl.rer.pol, Dipl.rer.oec.
Adresse électronique : info@ekrah.com
https://de.wikipedia.org/wiki/Gerhard_Ernst_Merk
https://www.jung-stilling-gesellschaft.de/merk/
https://www.gerhardmerk.de/