L’épargne nationale est injectée dans le circuit économique par le biais d’une palette d’instruments financiers différents, notamment des obligations, des actions, des fonds et des produits dérivés. Les banques n’agissent pas en tant que prêteurs prenant des intérêts, mais en tant qu’intermédiaires entre le débiteur et l’investisseur, moyennant une commission. Les informations asymétriques doivent être surmontées par une transparence maximale. Les règles comptables détaillées et les agences de notation jouent donc un rôle important. Le système axé sur le marché des capitaux prévaut aux États-Unis. La capitalisation boursière des bourses américaines est plus de trois fois supérieure à celle de l’Allemagne par rapport au produit intérieur brut. De plus, en 2010, pour 1 million d’habitants, il y avait aux États-Unis plus du double d’entreprises cotées en bourse qu’en Allemagne.

Attention : le lexique financier est protégé par des droits d’auteur et ne peut être utilisé qu’à des fins privées sans autorisation expresse !
Professeur d’université Dr. Gerhard Merk, Dipl.rer.pol, Dipl.rer.oec.
Adresse électronique : info@ekrah.com
https://de.wikipedia.org/wiki/Gerhard_Ernst_Merk
https://www.jung-stilling-gesellschaft.de/merk/
https://www.gerhardmerk.de/