Le 2 août 2004, un groupe de traders du plus grand prestataire de services financiers au monde à l’époque, Citigroup Corporation (appelée “Citi” dans le jargon), a lancé en quelques secondes des emprunts d’État d’une valeur d’environ 12 milliards d’EUR sur le marché par le biais d’un système de négoce électronique (Mercato Telematico all’Ingrosso dei Titoli di Stato, dont le siège principal est à Milan, MTS : cette plate-forme permettait de négocier des emprunts d’État allemands, français et italiens entre [22] grandes banques) et a ainsi exercé une très forte pression sur les cours. Peu après, les traders de Citigroup ont racheté les titres moins chers et réalisé un bénéfice estimé à 17 millions d’euros. Cette transaction a déclenché des discussions sur la mise en place d’une autorité de surveillance centrale à l’échelle européenne. – Voir agiotage, surveillance, européenne, autorités de surveillance, Bear Raid, Bull Raid, système de bonus de Citigroup, corner, sodomie financière, transactions, concertées, scandale Kerviel, manipulation des cours, manipulation du marché.

Attention : le lexique financier est protégé par des droits d’auteur et ne peut être utilisé qu’à des fins privées sans autorisation expresse !
Professeur d’université Dr. Gerhard Merk, Dipl.rer.pol, Dipl.rer.oec.
Adresse électronique : info@ekrah.com
https://de.wikipedia.org/wiki/Gerhard_Ernst_Merk
https://www.jung-stilling-gesellschaft.de/merk/
https://www.gerhardmerk.de/