risque de baisse et risque résultant d’une détérioration de la situation) : La probabilité que les revenus d’un investissement soient inférieurs aux attentes (returns are below the expectations). – Pour les prêteurs (banques), le risque que le prix du marché (taux d’intérêt) pour un prêt accordé augmente pendant la durée du contrat avec l’emprunteur. La banque subit alors une perte ; celle-ci correspond à la différence entre le taux d’intérêt (plus élevé) du marché pour ce prêt aujourd’hui et le taux d’intérêt (plus bas) que l’emprunteur doit payer conformément au contrat. – Dans le cas inverse, on parle d’un risque de hausse. – Dans le cas d’une option, risque pour le détenteur d’une position de vente en cas de hausse des prix de l’actif sous-jacent. – Voir risque d’appel, risque inversé, crédit de réserve.

Attention : le lexique financier est protégé par des droits d’auteur et ne peut être utilisé qu’à des fins privées sans autorisation expresse !
Professeur d’université Dr. Gerhard Merk, Dipl.rer.pol, Dipl.rer.oec.
Adresse électronique : info@ekrah.com
https://de.wikipedia.org/wiki/Gerhard_Ernst_Merk
https://www.jung-stilling-gesellschaft.de/merk/
https://www.gerhardmerk.de/