La collecte d’argent auprès de très nombreux petits investisseurs pour financer des investissements de toute nature – mais surtout pour créer de nouveaux produits et réaliser d’autres activités de marché extraordinaires. Des plateformes sur Internet permettent aux offreurs et aux demandeurs de se rencontrer. On distingue en particulier crowdfunding basé sur le don : le public donne ici de l’argent dans un délai déterminé pour un projet précis, sans recevoir de contrepartie, le crowdfunding basé sur la contrepartie : les donateurs reçoivent une reconnaissance non monétaire, comme la mention de leur nom au générique d’un film ou un cadeau personnel de l’artiste dont l’œuvre a été cofinancée, le crowdfunding basé sur le crédit : les donateurs reçoivent la promesse que le montant sera remboursé avec ou sans intérêts et le crowdinvesting : le donateur reçoit une participation aux bénéfices futurs du projet financé ou si la contribution est liée à l’achat de titres, des parts ou un certificat de dette. Le 14 mai 2007, l’Office fédéral de surveillance des services financiers a publié une fiche d’information intitulée “Remarques sur l’obligation d’autorisation des exploitants et des utilisateurs d’une plate-forme de médiation de crédit basée sur Internet conformément à la loi sur le crédit”. – Voir eLolly, Investment-Club, coopérative de crédit, plate-forme de médiation du crédit, Peer-To-Peer-Lending, Social Lending Platform.

Attention : le lexique financier est protégé par des droits d’auteur et ne peut être utilisé qu’à des fins privées sans autorisation expresse !
Professeur d’université Dr. Gerhard Merk, Dipl.rer.pol, Dipl.rer.oec.
Adresse électronique : info@ekrah.com
https://de.wikipedia.org/wiki/Gerhard_Ernst_Merk
https://www.jung-stilling-gesellschaft.de/merk/
https://www.gerhardmerk.de/