L’apport de liquidités à une société cible lorsque celle-ci a besoin de nouveaux fonds de la part de l’investisseur dans le cadre d’un leveraged buy-out. – Mais comme la structure de financement d’un leveraged buy-out est généralement conçue de telle sorte que plusieurs créanciers de premier et de second rang y participent, une covenant cure touche de nombreux intérêts. – Voir le bulletin mensuel de la Deutsche Bundesbank d’avril 2007, p. 16 (modèle de structure de financement dans le cadre d’un leveraged buy-out), p. 22 (inconvénients de la covenant cure pour les bailleurs de fonds), le bulletin mensuel de la BCE d’août 2007, p. 102 (covenants habituels dans le cadre des leverage buy-outs), le bulletin mensuel de la BCE de novembre 2007, p. 26 et suivantes (recul des activités de LBO et ses raisons ; aperçus).

Attention : le lexique financier est protégé par des droits d’auteur et ne peut être utilisé qu’à des fins privées sans autorisation expresse !
Professeur d’université Dr. Gerhard Merk, Dipl.rer.pol, Dipl.rer.oec.
Adresse électronique : info@ekrah.com
https://de.wikipedia.org/wiki/Gerhard_Ernst_Merk
https://www.jung-stilling-gesellschaft.de/merk/
https://www.gerhardmerk.de/