Une fausse carte de paiement qui n’a pas été mise en circulation par la banque émettrice de la carte, mais qui a été fabriquée par des ateliers de contrefaçon – actuellement surtout en Asie. – Depuis 2000 environ, les fausses cartes sont si perfectionnées que même les experts ne peuvent les identifier avec certitude comme des cartes contrefaites qu’après un examen complexe et qu’elles ne se font que rarement remarquer dans le trafic quotidien en tant que contrefaçon. – Une carte de paiement mise en circulation par un émetteur légitime, mais qui a été falsifiée par un changement de code (conversion de code). – Voir refus, blind pool, phénomène de Brücke-Abney, Card Validation Code, paiement informatique, recouvrement, Enabler, Forum européen sur la sécurité des paiements de masse, argent, mal, compte, faux, phishing, processeur, ange vengeur, secteur bancaire parallèle, skimming, underground banking, courtier d’angle.

Attention : le lexique financier est protégé par des droits d’auteur et ne peut être utilisé qu’à des fins privées sans autorisation expresse !
Professeur d’université Dr. Gerhard Merk, Dipl.rer.pol, Dipl.rer.oec.
Adresse électronique : info@ekrah.com
https://de.wikipedia.org/wiki/Gerhard_Ernst_Merk
https://www.jung-stilling-gesellschaft.de/merk/
https://www.gerhardmerk.de/