Aufsätze Ökonomik

Aufsätze Pädagogik

Aufsätze Sozialethik

Verschiedenes

Prof. Dr. Gerhard Merk, Dipl.rer.pol., Dipl.rer.oec.

Abhandlungen über Johann Heinrich Jung-Stilling

Nachtodliche Belehrungen zur Ökonomik

Nachtodliche Belehrungen zu Persönlichkeiten

Nachtodliche Belehrungen zur Philosophie

Nachtodliche Belehrungen zur Theologie

Nachtodliche Belehrungen zu verschiedenen Themen

 

Asset-Backed Securities, ABS (c’est ainsi que l’on dit le plus souvent en allemand ; plus rarement aussi

titres garantis par des créances) : Titres spécialement créés et utilisés pour le refinancement, qui sont couverts (backed ; covered) par un pool d’actifs de même nature (par exemple des crédits hypothécaires accordés, des créances de leasing, des créances de cartes de crédit ou encore un portefeuille d’assurances-vie ; globalement, on parle de portefeuille de créances [receivables portfolio, assets]). – Le service de la dette des titres émis est assuré par les revenus du pool. Si les risques sous-jacents sont largement répartis, ces titres présentent globalement moins de risques que les créances titrisées à l’origine. – Grâce aux transactions ABS, les crédits sont entièrement transférés des bilans des banques (originators) aux investisseurs dans le cadre d’une titrisation TrueSale. Les risques sont ainsi transférés aux créanciers de l’ABS et des lignes de crédit sont à nouveau disponibles auprès des banques. L’instrument de l’ASB est donc également important pour la gestion des risques des banques, mais il est également surveillé de près par les autorités de surveillance (Argus eyes). – Dans leur forme de base, les ABS prévoient donc à l’avance la vente de l’actif “portefeuille de créances” à une société créée à cet effet. La mission de cette société ad hoc consiste exclusivement à acheter le portefeuille de créances et à le refinancer par l’émission de titres garantis par le portefeuille de créances en tant qu’actif. – En principe, les ABS ont certes la qualité de banque centrale. Mais en décembre 2010, la BCE a décidé d’introduire des obligations d’information pour les ABS au niveau du crédit individuel (at individual credit level), d’abord pour les titres adossés à des créances hypothécaires résidentielles (Retail Mortgage Backed Securities), puis, progressivement, pour tous les ABS. Par exemple, en septembre 2013, une obligation de déclaration des données de crédit individuelles pour les ABS adossés à des créances de cartes de crédit a été introduite. D’autres exigences relatives aux ABS en tant que garantie pour les opérations avec l’Eurosystème ont été publiées par la BCE en 2014 et sont disponibles sur les sites Internet correspondants de la BCE. – Les ABS ont été diabolisés en tant que titres toxiques et accusés d’être responsables de la crise des subprimes. Voir fonds ABS, actifs, illiquides, arrangeur, prêts automobiles, titrisés, postulat du back-to-originator, Collateralised Debt Obligations, conduit, titrisation d’un seul originateur, titrisation de la valeur intrinsèque, investisseur final, tranche de première perte, extension de crédit, titrisation de crédit, PrivatLabel Asset-Backed Securities, Residential Mortgage Backed Securities, Single Master
Liquidity Conduit, taux de couverture de la dette, obligation, couverte, crise des subprimes, titrisation de la vraie valeur, rétention des titres de titrisation, prêts au logement, titrisés, garantie, prêts aux entreprises, titrisés, structure de titrisation, gel des intérêts, entité ad hoc. – Voir le rapport mensuel de la Deutsche Bundesbank d’avril 2001, p. 20 et suivantes, le rapport mensuel de la Deutsche Bundesbank d’avril 2004, p. 27 et suivantes, Rapport annuel 2003 de la BaFin, p. 22, p. 126, Rapport annuel 2007 de la BaFin, p. 80 (les Asset Bakket Securities sont intégrés dans la nouvelle ordonnance sur les placements) ainsi que le rapport annuel respectif de la BaFin, Rapport mensuel de la BCE de février 2008, p. 91 (les ABS n’entrent guère en concurrence avec les obligations sécurisées ; autres avantages pour les initiateurs et les investisseurs), Rapport mensuel de la BCE de février 2008, p. 102 (éligibilité des ABS), Rapport annuel 2008 de la BaFin, p. 46 (l’OICV délibère sur les règles de transparence à adopter en matière de négoce d’ABS), Bulletin mensuel de la BCE de novembre 2011, p. 88 et suivantes (les ABS dans la structure de refinancement des banques ; aperçus), Bulletin mensuel de la BCE de septembre 2013, p. 53 et suivantes (la reprise du marché des ABS après la crise financière ; mesures prudentielles et législatives, ; aperçus), Bulletin mensuel de la Deutsche Bundesbank d’avril 2014, p. 61 (utilisation des ABS comme garanties éligibles).

Attention : le lexique financier est protégé par des droits d’auteur et ne peut être utilisé qu’à des fins privées sans autorisation expresse !
Professeur d’université Dr. Gerhard Merk, Dipl.rer.pol, Dipl.rer.oec.
Adresse électronique : info@jung-stilling-gesellschaft.de
https://de.wikipedia.org/wiki/Gerhard_Ernst_Merk
https://www.jung-stilling-gesellschaft.de/merk/
https://www.gerhardmerk.de/

Sidebar