Taxe autrefois prélevée par les communes auprès des exploitants d’orgues de barbarie et de boîtes à lyre jouant en public ou, aujourd’hui, auprès des musiciens de rue (buskers) en tant que taxe sur les musiciens (musician fee). – En règle générale, la plupart des municipalités n’accordent actuellement une autorisation de jouer de la musique en public, limitée en nombre et valable uniquement pour certaines heures de la journée, que contre le paiement préalable de la taxe correspondante. – Voir “Bettlerglöckchen”, “Lustbarkeitsgebühr”, “Musikgeld”, “Tanzkonzessionsgeld”, “Verschongeld”.

Attention : le lexique financier est protégé par des droits d’auteur et ne peut être utilisé qu’à des fins privées sans autorisation expresse !
Professeur d’université Dr. Gerhard Merk, Dipl.rer.pol, Dipl.rer.oec.
Adresse électronique : info@ekrah.com
https://de.wikipedia.org/wiki/Gerhard_Ernst_Merk
https://www.jung-stilling-gesellschaft.de/merk/
https://www.gerhardmerk.de/