La crise financière qui a suivi la crise des subprimes a montré que les banques du monde entier devaient être rendues plus résistantes à d’éventuelles distorsions. Les moyens pour y parvenir sont avant tout un taux de fonds propres plus élevé dans les établissements, des coussins de liquidités plus importants, pratiquement des avoirs correspondants auprès de la banque centrale, car c’est à eux et à eux seuls qu’il est possible de recourir immédiatement, même en cas de défaillance du marché, gestion des risques approfondie, qui envoie des signaux d’alarme à temps, une surveillance plus précise, coordonnée au niveau international et juridiquement sûre des établissements et des marchés par les autorités de surveillance ; les lacunes de surveillance nationales et mondiales doivent être comblées, peut-être aussi un droit de l’insolvabilité propre aux banques. – Voir mécanisme de résolution, uniforme, évitement de la surveillance, surveillance bancaire, européenne, réprimande des banques, testament bancaire, Bâle III, tampon de fonds propres, variable, International Business Company, ratio de levier, banque gérée, oligopole Sifi. – Voir le rapport annuel 2011 de la BaFin, p. 154 et s. (renforcement de l’adéquation des fonds propres ; détails), le rapport sur la stabilité financière 2012, p. 90 et s. (volant de fonds propres anticyclique pour les crédits).

Attention : le lexique financier est protégé par des droits d’auteur et ne peut être utilisé qu’à des fins privées sans autorisation expresse !
Professeur d’université Dr. Gerhard Merk, Dipl.rer.pol, Dipl.rer.oec.
Adresse électronique : info@ekrah.com
https://de.wikipedia.org/wiki/Gerhard_Ernst_Merk
https://www.jung-stilling-gesellschaft.de/merk/
https://www.gerhardmerk.de/