Terme utilisé après 2010 pour désigner le marché financier. Il signifie que les investisseurs internationaux sont très attentifs à la politique économique d’un pays. Lorsque des décisions manifestement défavorables à l’économie nationale – en premier lieu la “relance” de la consommation (expansion of consumption) au détriment des dépenses visant à élargir et à améliorer le stock de capital – sont prises ou simplement annoncées dans un premier temps par des candidats de premier plan (leadership candidates, front-runners) lors de campagnes électorales, la confiance des investisseurs mondiaux diminue. Ils vendent les titres correspondants, en particulier les obligations d’État de ce pays. Les agences de notation dégradent alors la solvabilité de l’État concerné. Cela a pour conséquence qu’il faut payer des intérêts plus élevés pour contracter de nouvelles dettes. – Les politiques et, avec eux, la majorité des médias, fustigent désormais, comme le veut l’expérience, les marchés financiers et les agences de notation. Ils sont l’ennemi commun (common enemy). Les appels à leur régulation – c’est-à-dire à leur mise sous silence (forced muzzling) – sont lancés de toutes parts avec de grands applaudissements publics (public applause). – Le fait que l’on ait ici inversé l’effet et la cause est certes une preuve de bon sens. Malheureusement, l’histoire économique nous apprend qu’il faut presque toujours de longues années pour comprendre que ce ne sont pas de sombres forces internationales (international dark forces) qui sont à l’origine de la baisse de la prospérité (loss of prosperity), mais les actions irrationnelles menées dans le pays même. – Voir Bankocratie, Blame Game, Fonds de résolution européen, Asophie financière, Psychologie financière, Crise grecque, Know-Nots, Shitstorm, Réformes structurelles, Théories du complot, Compétitivité, Banque zombie.

Attention : le lexique financier est protégé par des droits d’auteur et ne peut être utilisé qu’à des fins privées sans autorisation expresse !
Professeur d’université Dr. Gerhard Merk, Dipl.rer.pol, Dipl.rer.oec.
Adresse électronique : info@ekrah.com
https://de.wikipedia.org/wiki/Gerhard_Ernst_Merk
https://www.jung-stilling-gesellschaft.de/merk/
https://www.gerhardmerk.de/