En Allemagne, outre les obligations de l’État fédéral, celles de ses fonds spéciaux. Les titres ont des échéances d’intérêt et de capital standardisées (le 4 janvier ou le 4 juillet) et une durée de dix à trente ans. En fonction de la date d’émission, il peut s’agir d’obligations avec un premier coupon court (inférieur à un an) ou long (supérieur à un an). – En ce qui concerne leurs conditions, les emprunts fédéraux constituent une référence importante pour le marché dans son ensemble. Le Bund à dix ans est considéré jusqu’à présent comme un indice de référence pour les marchés obligataires allemands et européens. – Depuis mars 2006, la Confédération émet également des emprunts liés à l’indice des prix à la consommation dans la zone euro, appelés communément “obligations inflationnistes” ; environ cinq pour cent des emprunts de la Confédération doivent être progressivement couverts par de tels titres. Auparavant, l’Italie et la France avaient déjà émis de tels titres. – Conformément à l’article 36 de la loi sur la bourse, les emprunts fédéraux sont automatiquement admis sur le segment de la négociation officielle de chaque bourse allemande et, en vertu de l’article 52 de la loi sur la bourse, également sur le marché réglementé. – Voir Bobl-Future, Futures, Zinsswap. – Voir le rapport mensuel de la Deutsche Bundesbank d’octobre 2006, p. 31 et suivantes (p. 33 : aperçu des écarts entre l’offre et la demande d’emprunts fédéraux allemands depuis 1991), le rapport mensuel de la Deutsche Bundesbank de juillet 2008, p. 41 (seuls deux pour cent des échanges d’emprunts fédéraux ont eu lieu en bourse en 2006) :

Attention : le lexique financier est protégé par des droits d’auteur et ne peut être utilisé qu’à des fins privées sans autorisation expresse !
Professeur d’université Dr. Gerhard Merk, Dipl.rer.pol, Dipl.rer.oec.
Adresse électronique : info@ekrah.com
https://de.wikipedia.org/wiki/Gerhard_Ernst_Merk
https://www.jung-stilling-gesellschaft.de/merk/
https://www.gerhardmerk.de/