Intention d’un agent économique national d’acquérir à terme (this means the existence of a long-term relationship between the direct investor and the direct investment enterprise) des participations dans une entreprise à l’étranger ; en règle générale, par l’acquisition d’au moins dix pour cent des droits de vote. – La BCE les répartit en equity capital), qui comprend également les fusions et les acquisitions ; bénéfices réinvestis, c’est-à-dire les revenus qui ne sont pas versés à l’investisseur sous la forme d’une distribution de bénéfices ; et autres investissements, qui comprennent principalement les prêts au sein d’entreprises liées. L’observation et la ventilation des flux correspondants sont importantes pour la politique monétaire à long terme. – Dans la statistique de la balance des paiements allemande, les investissements directs sont définis un peu différemment ; voir les explications dans le supplément statistique mensuel au rapport mensuel de la Deutsche Bundesbank ; voir la statistique “Kapitalverkehr mit dem Ausland”. – Les investissements directs sont en fait toujours une exportation de capitaux. Celle-ci se manifeste soit par la sortie de capitaux d’entreprises nationales vers l’étranger, soit par l’utilisation directe de revenus obtenus sur place. L’impact des investissements à l’étranger sur les flux de marchandises dépend de la question de savoir si, dans le cas d’espèce, les étapes de production sont transférées à l’étranger ou si l’ouverture de marchés à l’étranger est encouragée. Des études empiriques indiquent que les investissements directs allemands ont tendance à renforcer le commerce extérieur. – Voir commerce extérieur, principe de distribution, internationalisation, investissement, capital, flux de capitaux, flux inversés, taux de charge d’intérêts. – Cf. les valeurs actuelles ventilées selon plusieurs caractéristiques dans l’annexe “Statistiques de la zone euro”, rubrique “Commerce extérieur” du bulletin mensuel de la BCE ainsi que le bulletin mensuel de la BCE de juillet 2002, p. 71, le bulletin mensuel de la Deutsche Bundesbank de janvier 2005, p. 29 et suivantes. (placements des banques allemandes à l’étranger ; là, p. 23 sur les [difficiles] critères de délimitation), Bulletin mensuel de la Deutsche Bundesbank de mars 2005, p. 43 (les investissements financés sur place par des succursales à l’étranger ne sont pas pris en compte par les statistiques), Bulletin mensuel de la BCE de juillet 2005, p. 62 sqq. (ici également ventilation des flux de capitaux ; aperçus), Bulletin mensuel de la BCE d’octobre 2005, p. 12 sqq. (ventilation des investissements directs dans l’UE selon différents critères), Bulletin mensuel de la Deutsche Bundesbank de janvier 2006, p. 28 sqq. (lien entre la balance commerciale et les investissements directs), Bulletin mensuel de la BCE de juillet 2006, p. 83 s. (ici aussi sur la question de savoir quand les investissements directs complètent le commerce ou le remplacent), Bulletin mensuel de la Deutsche Bundesbank de septembre 2006, p. 45 s. (présentation de type manuel ; riche en informations, nombreux aperçus). Bulletin mensuel de la BCE d’août 2008, p. 75 (impact de la crise des subprimes sur les investissements directs faible ; aperçu de 2004 à 2007), Bulletin mensuel de la Deutsche Bundesbank de décembre 2011, p. 59 s. (investissements directs allemands depuis 2004 ; nombreux aperçus ; corrélations importantes ; références bibliographiques dans les notes), Rapport annuel 2013 de la Deutsche Bundesbank, p. 50 s. (investissements directs et balance des paiements ; ventilation des investissements directs allemands depuis 2000 ; explications), Bulletin mensuel de la Deutsche Bundesbank de mars 2014, p. 49 et suivantes (lien entre les investissements directs et l’activité d’investissement intérieure ; aperçu ; références bibliographiques), Bulletin mensuel de la Deutsche Bundesbank de juin 2014, p. 66 et suivantes (nouvelle comptabilisation¸ passage du principe directionnel au principe d’asset liability), Bulletin mensuel de la Deutsche Bundesbank de juillet 2014, p. 65 (investissements directs allemands dans le monde : aperçu).

Attention : le lexique financier est protégé par des droits d’auteur et ne peut être utilisé qu’à des fins privées sans autorisation expresse !
Professeur d’université Dr. Gerhard Merk, Dipl.rer.pol, Dipl.rer.oec.
Adresse électronique : info@ekrah.com
https://de.wikipedia.org/wiki/Gerhard_Ernst_Merk
https://www.jung-stilling-gesellschaft.de/merk/
https://www.gerhardmerk.de/