Sauf définition contraire, il s’agit du fait que les prix des services augmentent généralement plus rapidement que les prix des biens. Les principales explications sont les suivantes : dans une société vieillissante, la demande de services médicaux et de soins augmente plus rapidement que l’offre ; les gains de productivité du capital physique sont plus élevés que ceux des services, qui sont en principe fournis par des personnes ; concurrence est généralement plus efficace sur les marchés des biens que dans le secteur des services ; et l’interdépendance économique mondiale est beaucoup plus étroite dans les échanges de biens que dans les échanges de services, ce qui entraîne une pression sur les prix des biens lorsque le degré d’ouverture est élevé. – Voir Déflation, numérique, services non marchands. – Voir Bulletin mensuel de la BCE de janvier 2009, p. 41 et suivantes (le taux d’inflation plus élevé des services par rapport aux biens s’explique ; aperçus), Bulletin mensuel de la BCE de mars 2014, p. 64 et suivantes (influence des prix des services sur l’IPCH ; aperçus).

Attention : le lexique financier est protégé par des droits d’auteur et ne peut être utilisé qu’à des fins privées sans autorisation expresse !
Professeur d’université Dr. Gerhard Merk, Dipl.rer.pol, Dipl.rer.oec.
Adresse électronique : info@ekrah.com
https://de.wikipedia.org/wiki/Gerhard_Ernst_Merk
https://www.jung-stilling-gesellschaft.de/merk/
https://www.gerhardmerk.de/