Secteurs économiques qui produisent des biens, c’est-à-dire des marchandises et des services, exclusivement ou principalement (mainly) pour le marché national et pour l’utilisation ou la consommation dans le pays. En Allemagne, leur part dans le produit intérieur brut était d’environ trente-cinq pour cent en 2013. Les capacités inutilisées de ces branches sont particulièrement prises en compte par la banque centrale dans le cadre de son calcul de l’écart de production ; l’utilisation des capacités y est considérée comme un critère important pour l’évaluation du cycle conjoncturel de l’économie nationale dans son ensemble. Les secteurs axés sur le marché intérieur ne sont en principe pas affectés par les fluctuations du taux de change. – Voir taux d’utilisation des capacités, effet Balassa-Samuelson, économie à deux vitesses, indicateurs économiques importants. – Voir le Bulletin mensuel de la BCE de mai 2006, p. 52 et suivantes (importance des indicateurs sectoriels pour l’analyse conjoncturelle ; nombreux aperçus).

Attention : le lexique financier est protégé par des droits d’auteur et ne peut être utilisé qu’à des fins privées sans autorisation expresse !
Professeur d’université Dr. Gerhard Merk, Dipl.rer.pol, Dipl.rer.oec.
Adresse électronique : info@ekrah.com
https://de.wikipedia.org/wiki/Gerhard_Ernst_Merk
https://www.jung-stilling-gesellschaft.de/merk/
https://www.gerhardmerk.de/