Défini prudentiellement pour un établissement comme le bénéfice net du portefeuille de négociation plus les dettes subordonnées à court terme plus les fonds propres complémentaires plafonnés (capped tier-2 capital), à savoir les fonds propres complémentaires qui peuvent en principe être reconnus, mais qui n’ont pas été pris en compte en raison du plafond fixé pour les fonds propres complémentaires. – Cf. rapport annuel 2009 du Bafin, p. 48 (selon les plans du Comité de Bâle, les fonds de tiers prudentiels devraient être supprimés).

Attention : le lexique financier est protégé par des droits d’auteur et ne peut être utilisé qu’à des fins privées sans autorisation expresse !
Professeur d’université Dr. Gerhard Merk, Dipl.rer.pol, Dipl.rer.oec.
Adresse électronique : info@ekrah.com
https://de.wikipedia.org/wiki/Gerhard_Ernst_Merk
https://www.jung-stilling-gesellschaft.de/merk/
https://www.gerhardmerk.de/