sauf définition contraire, excédent ou déficit sur la valeur de la production, c’est-à-dire les ventes de biens et services à d’autres unités économiques, la variation des stocks de produits fabriqués par l’entreprise et la valeur des actifs immobilisés produits par l’entreprise, après déduction des coûts des intrants, de la rémunération des salariés et des impôts sur la production moins les subventions, mais avant prise en compte des revenus de la propriété et des coûts de la propriété. – Voir le Rapport annuel 2006 de la BCE, p. 257 (glossaire).

Attention : le lexique financier est protégé par des droits d’auteur et ne peut être utilisé qu’à des fins privées sans autorisation expresse !
Professeur d’université Dr. Gerhard Merk, Dipl.rer.pol, Dipl.rer.oec.
Adresse électronique : info@ekrah.com
https://de.wikipedia.org/wiki/Gerhard_Ernst_Merk
https://www.jung-stilling-gesellschaft.de/merk/
https://www.gerhardmerk.de/