La population du Danemark, membre de l’UE, s’était retirée de la politique monétaire commune, de la politique militaire de l’UE ainsi que de la coopération policière et juridique en 1993, après avoir voté contre le traité de Maastricht. Un référendum sur l’introduction de l’euro en septembre 2000 a donné lieu à une majorité de refus. Les opposants à l’euro au Danemark ont célébré avec enthousiasme cette “victoire”. Les institutions européennes, et surtout la BCE à Francfort, ont été couvertes de sarcasmes après le vote. Le taux de change de la couronne danoise est toutefois resté fermement lié à l’euro dans le cadre du mécanisme de change II. – Le gouvernement a reporté sine die un nouveau référendum prévu pour septembre 2008, notamment en raison des sondages d’opinion qui prévoyaient à nouveau une majorité contre l’introduction de l’euro. Un mois plus tard, le 27 octobre 2008, la BCE, décriée par de nombreux Danois, a dû soutenir le Danemark avec 12 milliards d’euros afin que le gouvernement puisse maintenir en vie le système bancaire national en difficulté.

Attention : le lexique financier est protégé par des droits d’auteur et ne peut être utilisé qu’à des fins privées sans autorisation expresse !
Professeur d’université Dr. Gerhard Merk, Dipl.rer.pol, Dipl.rer.oec.
Adresse électronique : info@ekrah.com
https://de.wikipedia.org/wiki/Gerhard_Ernst_Merk
https://www.jung-stilling-gesellschaft.de/merk/
https://www.gerhardmerk.de/