Notion issue du droit de la surveillance et se rapportant aux établissements opérant dans plusieurs pays, voire dans le monde entier. L’autorité de surveillance nationale compétente pour la société mère (direction du groupe) doit ici coopérer avec les autorités de surveillance respectives des pays dans lesquels l’établissement possède des filiales, afin d’exclure tout risque de surveillance. En cas de divergence d’appréciation entre le superviseur local et le superviseur consolidé, ce dernier a le droit de décider en dernier ressort, conformément à l’article 129, paragraphe 2 de la directive bancaire. – Voir Supervision bancaire, européenne, International Business Company, Managed Bank, Memorandum of Understanding, Models Task Force, Supervisory Review and Evaluation Process, Surveillance des sous-groupes. – Cf. rapport annuel 2006 de la BaFin, p. 45 et suivantes (réglementations correspondantes selon Bâle II ; coopération dépassant le cadre européen).

Attention : le lexique financier est protégé par des droits d’auteur et ne peut être utilisé qu’à des fins privées sans autorisation expresse !
Professeur d’université Dr. Gerhard Merk, Dipl.rer.pol, Dipl.rer.oec.
Adresse électronique : info@ekrah.com
https://de.wikipedia.org/wiki/Gerhard_Ernst_Merk
https://www.jung-stilling-gesellschaft.de/merk/
https://www.gerhardmerk.de/