la spécialisation d’un espace économique – par exemple : la ville de Francfort-sur-le-Main – dans une branche déterminée (industry ; Wirtschaftszweig) – ici : Les services financiers. La concentration est généralement mesurée à l’aide du coefficient de Gini, qui reflète la part des employés dans la branche correspondante au sein de l’espace économique considéré par rapport à l’ensemble des personnes employées dans cette branche dans le pays – dans l’exemple : l’Allemagne. Dans le cas du secteur financier, on parle souvent d’un centre financier, comme Francfort, Zurich ou Honkong, lorsque la concentration du secteur est élevée ; le degré d’interdépendance d’un secteur économique et donc, en règle générale, les conditions particulières en matière de concurrence et de prix. Les banques centrales observent et publient le degré d’interdépendance (interconnectedness), car le risque de crédit est étroitement lié à la concentration. Des difficultés apparaissent lors de la classification. Une répartition par branche est idéale lorsque la corrélation des actifs est la plus élevée possible au sein d’une branche et la plus faible possible entre les différentes branches. – Voir corrélation des actifs, indice de Herfindahl-Hirschman, risque de concentration. – Voir le rapport mensuel de la Deutsche Bundesbank de juin 2006, p. 47 s. (une diversification du portefeuille entre les pays n’entraîne pas nécessairement une diversification des branches ; voir également les références bibliographiques).

Attention : le lexique financier est protégé par des droits d’auteur et ne peut être utilisé qu’à des fins privées sans autorisation expresse !
Professeur d’université Dr. Gerhard Merk, Dipl.rer.pol, Dipl.rer.oec.
Adresse électronique : info@ekrah.com
https://de.wikipedia.org/wiki/Gerhard_Ernst_Merk
https://www.jung-stilling-gesellschaft.de/merk/
https://www.gerhardmerk.de/