l’engagement très fort des banques et des fonds sur le marché intérieur chinois depuis 1995 environ. De nombreux crédits sont considérés comme purement spéculatifs et donc à haut risque, d’autant plus que le taux de dépendance à long terme en Chine – contrairement à l’Inde par exemple – est équivalent à celui de l’Europe. – Voir Chinoisisation. – Voir le bulletin mensuel de la Deutsche Bundesbank de juillet 2005, p. 37 et suivantes (présentation détaillée de toutes les relations économiques entre l’Allemagne et la Chine ; perspectives), le bulletin mensuel de la Deutsche Bundesbank de novembre 2012, p. 12 et suivantes (commerce extérieur de l’UEM ; vues d’ensemble ; p. 16 et suivantes : situation actuelle en Chine), le bulletin mensuel de la BCE de septembre 2013, p. 20 et suivantes. (situation de l’économie chinoise ; aperçus, prévisions), Bulletin mensuel de la Deutsche Bundesbank de novembre 2013, p. 50 s. (analyse des exportations allemandes de marchandises vers la Chine ; lignes de développement), Bulletin mensuel de la BCE de décembre 2013, p. 17 s. (croissance potentielle en Chine ; aperçus), Bulletin mensuel de la BCE de janvier 2014, p. 91 s. (internationalisation de la monnaie chinoise ; présentation détaillée ; nombreux aperçus).

Attention : le lexique financier est protégé par des droits d’auteur et ne peut être utilisé qu’à des fins privées sans autorisation expresse !
Professeur d’université Dr. Gerhard Merk, Dipl.rer.pol, Dipl.rer.oec.
Adresse électronique : info@ekrah.com
https://de.wikipedia.org/wiki/Gerhard_Ernst_Merk
https://www.jung-stilling-gesellschaft.de/merk/
https://www.gerhardmerk.de/