Organismes collecteurs de capitaux avec des conditions d’intérêt déterminées à long terme pour la période d’épargne et de remboursement. Leur seul objectif est de financer la propriété du logement. Dans les statistiques de la BCE, elles sont classées dans le secteur de la création monétaire et sont donc des institutions financières monétaires. – La part des caisses d’épargne-logement dans l’ensemble du secteur des IFM de la zone euro est toutefois minime ; mesurée au total du bilan, elle est d’environ un pour cent. – En Allemagne, l’épargne-logement est le seul type d’épargne à but spécifique autorisé. Une loi spécifique sur les caisses d’épargne-logement (BSpKG) ainsi qu’une ordonnance sur la protection des créanciers des caisses d’épargne-logement (Bausparkassen-Verordnung [BausparkV]) régissent l’épargne-logement. Il est soumis à autorisation et ne peut être pratiqué que par les caisses d’épargne-logement soumises à la surveillance ; voir, en raison de la protection de la dénomination, l’article 40, alinéa 3 de la loi sur le crédit. Les tarifs des caisses d’épargne-logement doivent être approuvés par l’Office fédéral de surveillance des services financiers. Néanmoins, les banques peuvent également agir en tant qu’organismes de financement de la construction, c’est-à-dire accorder des prêts pour la construction de maisons. – Voir frais d’acquisition, secteur de la construction, argent de la construction, épargne-logement, or en béton, évaluation, établissement de crédit foncier, banque hypothécaire, prêt groupé, crédit au logement, risque de taux d’intérêt, société d’épargne à but spécifique. – Voir, pour l’Allemagne, les statistiques détaillées sur l’épargne-logement dans la partie statistique du bulletin mensuel de la Deutsche Bundesbank, rubrique “Banques”, sous-rubrique “Actifs et passifs importants des banques (IMF) en Allemagne par groupes de banques”, ainsi que le rapport annuel de la BaFin sur les questions de surveillance et l’évolution du droit. – Voir également le rapport annuel 2005 de la BaFin, p. 127 (modèles de simulation pour l’identification des risques dans les caisses d’épargne-logement ; conditions pour la suppression de la prescription selon laquelle de nouveaux tarifs ne peuvent être introduits qu’après approbation par la BaFin), le rapport annuel 2006 de la BaFin, p. 128 (déréglementation de la surveillance), Bulletin mensuel de la BCE d’octobre 2007, p. 89 s. (crédits au logement accordés aux ménages en comparaison avec d’autres grandeurs ; aperçus), Rapport annuel 2008 de la BaFin, p. 11 (modification de l’ordonnance sur les caisses d’épargne-logement), Rapport annuel 2009 de la BaFin, p. 126 s. (uniformisation des plafonds pour les prêts en blanc ; montants versés au fonds de garantie technique de l’épargne-logement), p. 129 (nombre de caisses d’épargne-logement en Allemagne), rapport annuel 2011 de la BaFin, p. 150 (le nombre de caisses d’épargne-logement reste de treize établissements privés et de dix établissements de droit public), p. 160 (augmentation du volume de l’épargne-logement, mais baisse des prêts d’épargne-logement, car d’autres organismes de financement immobilier semblent plus avantageux), Rapport sur la stabilité financière 2013, p. 54 (problèmes des caisses d’épargne-logement face aux taux d’intérêt bas).

Attention : le lexique financier est protégé par des droits d’auteur et ne peut être utilisé qu’à des fins privées sans autorisation expresse !
Professeur d’université Dr. Gerhard Merk, Dipl.rer.pol, Dipl.rer.oec.
Adresse électronique : info@ekrah.com
https://de.wikipedia.org/wiki/Gerhard_Ernst_Merk
https://www.jung-stilling-gesellschaft.de/merk/
https://www.gerhardmerk.de/