au sens strict, la comparaison systématique (annuelle) des actifs et des passifs, du patrimoine et des engagements ; la clôture des comptes à un moment donné (reporting date). – En raison de la pratique de la comptabilité en partie double (double-entry accounting practice), qui est aujourd’hui introduite dans le monde entier dans la présentation des comptes (adopted worldwide by all businesses), un bilan est toujours formellement en équilibre. Un “bilan négatif” ne peut donc pas exister au sens strict. Néanmoins, ce terme est souvent utilisé lorsque les dettes dépassent les actifs. – Au sens large des IFRS, les états financiers dans leur ensemble : le rapport financier (bilan, compte de résultat (income statement), tableau de variation des fonds propres, tableau des flux de trésorerie (cash flow statement), notes ou annexes (notes to the financial statements), notes des auditeurs, etc. – Voir cosmétique du bilan, comptabilité, création, enforcement, rapport financier, rapport financier, format électronique uniforme, cristallisation, classement des factures, présentation des faits, ultimo factoring. – Voir le bulletin mensuel de la BCE de décembre 2008, p. 26 et suivantes (Bankbilanzen im Euroraum ; Überichten), le bulletin mensuel de la Deutsche Bundesbank de décembre 2010, p. 43 (Bilanzkennziffern deutscher Unternehmen seit 2007 ; p. 45 : référence aux longues séries de données correspondantes) ainsi que le bulletin de décembre de la Deutsche Bundesbank.

Attention : le lexique financier est protégé par des droits d’auteur et ne peut être utilisé qu’à des fins privées sans autorisation expresse !
Professeur d’université Dr. Gerhard Merk, Dipl.rer.pol, Dipl.rer.oec.
Adresse électronique : info@ekrah.com
https://de.wikipedia.org/wiki/Gerhard_Ernst_Merk
https://www.jung-stilling-gesellschaft.de/merk/
https://www.gerhardmerk.de/